Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre inhalateur :

  • Inhalateur ou nébuliseur ?
  • L’âge de l’utilisateur
  • La maladie à traiter
  • L’aérosol
  • L’entretien
  • Les accessoires
  • La taille

Inhalateur ou nébuliseur ?

Nombreux sont les parents qui n’arrivent pas à faire leur choix entre un inhalateur et un nébuliseur. Tout d’abord, il est important de noter que ces deux appareils sont quasiment similaires au niveau de l’efficacité. Leur principale différence réside dans leur fonctionnement.

Le nébuliseur est équipé d’un compresseur d’air et fonctionne à partir d’une prise secteur ou une batterie. Concernant l’inhalateur, il existe deux types : inhalateur de dose mesurée, ou MDI, et l’inhalateur de poudre sèche.

Le MDI se présente sous la forme d’une mini-bombe aérosol et administre une dose mesurée de médicament, dans les voies respiratoires de l’utilisateur. L’inhalateur de poudre sèche quant à lui, propulse le médicament sous forme de poudre dans la bouche du patient.

Dans la majorité des cas, nous vous conseillons d’opter pour un dispositif alliant les qualités d’un nébuliseur et d’un inhalateur de poudre sèche. En cas de doute, vous pouvez consulter votre médecin.

L’âge de l’utilisateur

L’âge joue un rôle prépondérant dans le choix d’un inhalateur. Dans le cas où le dispositif est destiné à un enfant, il doit généralement être équipé d’un embout buccal ou d’un masque pour faciliter l’administration des médicaments. Les MDI sont à éviter dans la mesure où, ces types d’inhalateurs nécessitent une certaine coordination pour être efficaces.

Pour les personnes du quatrième âge, les adultes et les jeunes subissant des troubles respiratoires chroniques ou temporaires, l’utilisation d’un inhalateur doseur pourrait suffire. Néanmoins, pour faciliter l’absorption des médicaments par les voies respiratoires, il est parfois conseillé d’opter pour un inhalateur nébuliseur.

La maladie à traiter

Les inhalateurs sont indiqués pour atténuer les symptômes de nombreuses affections telles que la rhinite aiguë. Cependant, il faut savoir que certains modèles sont plus efficaces que d’autres, notamment dans le traitement des maladies graves comme l’asthme.

En fonction de l’intensité des symptômes de votre maladie, vous pouvez opter pour un nébuliseur pouvant traiter aussi bien les voies supérieures et inférieures, ou un simple inhalateur de poudre sèche. Le traitement du rhume et de la toux ne nécessite généralement pas un dispositif ultra performant, mais il est toutefois déconseillé de se tourner vers les produits low-cost de piètre qualité.

L’aérosol

À l’instar de l’âge de l’utilisateur et de la capacité des dispositifs à traiter les voies respiratoires supérieures et inférieures, il est important de prendre en compte le type d’aérosol dans le choix d’un inhalateur. Cet élément permet de fluidifier l’inhalation des produits, de réduire les irritations et d’évacuer aisément les muqueuses. Il peut être composé d’un gaz, d’un solide, d’un liquide ou d’un produit médicamenteux.

Si vous éprouvez des difficultés à faire votre choix, nous vous recommandons un inhalateur proposant un aérosol dit “standard”, compatible avec tous les composants.

L’entretien

Quel que soit le modèle choisi, un inhalateur doit être facile à entretenir afin qu’il puisse conserver efficacement ses performances pendant de nombreux mois, voire de nombreuses années.

D’une part, ses différents éléments doivent être aisément démontables pour faciliter leur nettoyage et d’autre part, ses composants doivent être suffisamment robustes, afin de limiter les risques de dégradation aussi bien lors des séances d’entretien que durant l’utilisation.

Pour éviter les grosses dépenses liées à l’acquisition régulière d’inhalateur, optez pour un dispositif résistant aux agressions mécaniques et chimiques.

Les accessoires

Lors de l’achat d’un inhalateur, il est important de vérifier les accessoires proposés par les fabricants. Un nébuliseur devrait être livré avec un embout et avec un masque. Si l’appareil est destiné aussi bien à un adulte qu’à un enfant, il est fortement conseillé d’opter pour un modèle proposant des masques et des embouts de différentes tailles.

Les masques et les embouts doivent permettre de garantir la bonne administration des doses de médicaments et être accompagnés d’autres accessoires, permettant de réduire significativement les pertes. Outre les éléments nécessaires à l’inhalation, l’appareil doit disposer de quelques outils ayant pour principale fonction de faciliter les travaux d’entretien, notamment ceux de nettoyage.

La taille

La taille peut influer grandement dans le choix d’un dispositif d’inhalation. Dans le cas où vous prévoyez d’utiliser votre appareil uniquement dans votre logement, vous pouvez choisir un nébuliseur de dimensions relativement conséquentes, fonctionnant essentiellement à partir d’une prise secteur.

Par ailleurs, si vous devez procéder régulièrement à des inhalations lors de vos déplacements, l’idéal est de se tourner vers un dispositif de taille restreinte, fonctionnant à partir d’une batterie ou de piles. Les MDI se présentent également comme d’excellentes solutions. Cependant, ils pourraient ne pas être adaptés à vos besoins.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de inhalateurs

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs inhalateurs en 2017